mardi 27 aout 2019 par L'Essor Ivoirien

La Société omnisports de l'armée a été éliminée dès les tours préliminaires de la Ligue des champions par les modestes mauritaniens de Nouadhibou 1-0. Et ce, après le nul 0-0, concédé à Abidjan lors du match aller. C'est l'une des rare fois qu'un champion de Côte d'Ivoire se fait sortir dès le premier tour de cette compétition. Et face à quelle équipe ? Le champion de Mauritanie. Même si ces dernières années, le football mauritanien a fait de gros efforts, ce n'est pas une excuse pour les militaires. D'autant que l'équipe de l'armée ivoirienne avait dominé de la tête aux pieds, le championnat il y a seulement trois mois. Elle était première de cette compétition de la 2ème à la 26ème et dernière journée. Avec cette élimination prématurée qui ne fait pas du tout honneur au football ivoirien, on peut affirmer que la Soa a été championne pour rien. Mais pourquoi, cette formation si fringante, si séduisante il y a seulement quelques mois, est passée à la trappe dès le premier tour de la plus prestigieuse des coupes africaines ? La raison, c'est dans le recrutement, dans le jeu le coaching et surtout la gestion des matches qu'il faut aller chercher et trouver les raisons de cette humiliation. Après le sacre, l'équipe a trop fêté. Elle a dormi sur ses lauriers. Oubliant que la coupe d'Afrique ; c'était seulement dans quelques mois. Les Sondjas se sont contentés d'être champions sans augmenter leurs ambitions au plan, continental. Et ce qui devait arriver, arriva. Avec cette élimination, la Côte d'Ivoire ne compte plus qu'un seul représentant : le FC San Pedro. On espère que l'équipe portuaire qui était exempte du tour préliminaire; fasse mieux que la SOA. Sinon, les clubs ivoiriens donneront raison à la CAF qui leur a arraché deux places pour insuffisances de rendements.

Thierry Roland Yapo

www.225.ci - A propos - Plan du site - Questions / Réponses © 2019