mardi 27 aout 2019 par infoPlus

Enfin le bout du tunnel pour les parties du procès du putsch manqué de septembre 2015 au Burkina Faso. Après 4 ans de procédure, le procès du coup de force avorté du 18 au 22 septembre 2015, soit un an après le départ précipité du pouvoir de Blaise Compaoré, connait son apothéose, le lundi 02 septembre 2019. Ce jour, en effet, la Cour siégeant à la salle des banquets de Ouaga 2000 et présidée par le magistrat hors hiérarchie Seydou Ouédraogo, va rendre son verdict. On saura alors si le juge en poste à la Cour d'appel de la capitale du pays des hommes intègres, va suivre ou débouter le Parquet militaire. L'Accusation, faut-il le rappeler, a requis la prison à vie contre les deux principaux présumés cerveaux du coup foiré de 2015. Il s'agit du chef de l'ex-Régiment de sécurité présidentielle (RSP), le général de brigade Gilbert Diendéré et de l'ex-chef de la diplomatie du Faso, l'unique général de la gendarmerie burkinabé, Djibril Bassolé. On le devine aisément. ... suite de l'article sur Autre presse

www.225.ci - A propos - Plan du site - Questions / Réponses © 2019