mercredi 28 aout 2019 par Le Nouveau Réveil

Le dimanche dernier, toute la Côte d'Ivoire a appris, avec émoi, le meurtre du Marechal des logis (Mdl), Tiékou Koua Anderson à Yopougon Sicogi, quartier Lavage, par un "gnambro". Par la suite, la haute hiérarchie de la gendarmerie nationale, informée, a donné de la voix. Notamment celle du commandant supérieur de la gendarmerie nationale, le général de Brigade, Alexandre Apalo Touré. Pour le général de brigade, il s'agissait, dans un premier temps, de remonter le moral de ses hommes et d'avoir toujours en éveil l'enseignement reçu lors de leur formation. Ce crime lâche du Mdl Tiékou par des syndicats de transports appelés "gnambro", "ne restera pas impuni", selon le patron de la gendarmerie ivoirienne. C'était à l'occasion d'une tournée effectuée dans les escadrons de la caserne d'Agban, de Yopougon, d'Abobo et de Koumassi relative à cette même sombre affaire. Je vous félicite pour votre comportement exemplaire, pour votre calme face à cette situation. Mais ce crime ne restera pas impuni. Il y a eu plusieurs arrestations. Et nous continuerons les enquêtes. Vous pouvez nous faire confiance et faire confiance à notre justice , a-t-il signifié à ses troupes, en présence de ses proches collaborateurs.

FC

www.225.ci - A propos - Plan du site - Questions / Réponses © 2019